Claye-Souilly : une jolie fleur sur un tas de déchets

Le Maire de Claye-Souilly  à raison d’aimer les fleurs, elles égaient tout de suite l’ambiance, mettent de la couleur… alors quand on habite à deux pas de la plus grande décharge d’Europe, il ne faut pas hésiter et surtout ne pas lésiner sur les moyens…

…Il faut viser carrément la distinction suprême, la fleur d’or ! (En 2015, elle n’a été attribuée qu’à 6 villes en France…). Inutile de faire voter le conseil municipal «contre» les projets successifs d’extension du site, déjà démesuré, de Véolia-Claye… il suffit de voter «pour», et d’acheter avec l’argent ainsi gagné, des bulbes tropicaux pour cacher la misère !  Pour info, le site de la décharge, pardon, de l’ ISDND (Installation de Stockage de Déchets Non Dangereux) de Véolia-Claye, en plus d’être le plus important site de stockage en Europe avec 1 100 000 tonnes de poubelles par an,  a reçu le titre honorifique de second plus gros émetteur de méthane en France en 2013… et ça, les fleurs ne peuvent pas le cacher.

Inutile également de voter «contre» l’implantation des très nombreux sites de stockage de déchets dits inertes, qui parsèment les environs de Claye, d’Annet-sur-Marne, de Fresnes, de Charny, et de très nombreuses autres communes du Nord Seine-et-Marne. Il suffit de laisser brouter 4 brebis solognotes dans un parc, devant la presse locale et hop ! on devient le Pape du Greenwashing !! Pour info, M. le Maire de Claye est aussi Député, ce qui lui assurerait une audience confortable pour défendre la qualité de vie des citoyens qu’il représente au cas où l’envie lui viendrait… Il est aussi Rapporteur du projet du Grand-Paris, et est donc concerné au premier chef par la gestion des déchets de chantier… mais rien… ah si : installation d’une ferme pédagogique et un parcours de santé de 4 km, en haut d’une butte de déchets… derrière Carrefour… (lire l’article du Parisien de septembre 2009), après qu’une entreprise, «Remblais paysagers,» missionnée en 1994 par la ville de Claye, ait mis la clé sous la porte en 2009, en laissant la colline de déchet de 12m de haut derrière elle. Recouverte d’une couche de terre végétale et plantée de quelques arbres, il n’en fallait pas plus pour donner à l’édile de Claye des dons de visionnaire : une fermette enchanteresse, des bergères souriantes encadrants des troupeaux d’enfants courant dans la prairie… et encore une louche de greenwashing !

Pour préserver la Seine-et-Marne des montagnes de déchets inertes qui lui proviennent des chantiers de rénovation urbaine de toute l’Ile-de-France, inutile de soutenir le moratoire qui vise à la préserver pendant trois ans dans le cadre du PREDEC (Plan régional de prévention et de gestion des déchets issus des chantiers du bâtiment et des travaux publics). Il suffit de s’y opposer ! (Lire l’intervention de M. Albarello à l’assemblée Nationale). Pour info, le moratoire a été voté à l’unanimité par les élus du Conseil Régional (UMP, PS, Divers). 

Pour agir en faveur de l’environnement, inutile encore d’inviter les associations de défense de l’environnement locales aux consultations sur le PLU,  ni de leur accorder un stand au Forum de Associations depuis plusieurs années, il suffit d’inviter Véolia au «Salon de l’Environnement» municipal, à vendre sa soupe, ou plutôt sa flotte sur un stand à la mesure de sa décharge : envahissant…

Enfin pour faire oublier tout ça, rien de tel que de s’en prendre aux mégots de cigarette dans la nouvelle rue commerçante. Et pour ça, inutile de faire de la sensibilisation ou de mettre des cendriers publics, il suffit d’un gourdin et ça le maire sait manier.  «Puisque la rue est équipée de caméras et qu’elles sont très précises, ça va être facile» prévient M.
Albarello dans La Marne du 7 octobre. Il faut dire que le pauvre n’a pas la tâche facile, «les clayois sont excessivement sales» n’hésite-t-il pas à affirmer dans le Parisien du même jour…

Des fleurs, encore des fleurs.

DERNIERE MINUTE : 
Isoline Millot, nouvelle vice présidente du CD 77 chargée de l’environnement, veut demander « des contreparties pour accueillir les déchets des autres »……… (Article du Parisien du 29/11/2015.)
La nouvelle idée c’est quoi ? de « vendre » la santé des habitants de la Seine-et-Marne ?

Photographie : la REP Véolia-Claye, vue depuis la route entre Charny et Messy.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s